Corinne Herrmann, l’avocate passée maître dans les cold cases 

Elle a traqué Émile Louis, défendu le père d’Estelle Mouzin, et reprend aujourd’hui le dossier Tiphaine Véron, disparue au Japon en 2018. Depuis plus de vingt-cinq ans, cette obstinée se bat pour faire aboutir les affaires non élucidées.

Clémence Levasseur a rencontré Corinne Herrmann pour Le Parisien Week-end. Un entretien paru le 9 décembre, à lire ici.


Des profs en situation de handicap se disent malmenés par le CNED

L’Éducation nationale permet aux enseignants qui ne peuvent plus faire classe en raison de leur état de santé de travailler depuis leur domicile, par le biais du Centre national d’enseignement à distance. Mais cet aménagement peut être remis en cause, et certains se considèrent alors poussés vers la sortie. Jusqu’au drame, parfois.

Une enquête 100% Inco par Marion Esquerré (texte et photo) et Audrey Chabal (texte) à lire sur Mediapart


J'aide les jeunes à trouver un emploi

À la retraite, Annick Chevalier, 69 ans, a d'abord pris plaisir à laisser filer le temps. Rattrapée par le besoin d'être utile, elle met désormais son expérience à profit pour accompagner des étudiants dans leur projet professionnel.

Un portrait réalisé par Christine Lamiable, paru dans le numéro de novembre de Notre Temps, dans la rubrique « J'ai osé ! ».

Photo : Bertrand Desprez


Avec S, Sophie Davant est devenue une marque de la presse magazine

Lancé fin 2020, le bimestriel incarné par Sophie Davant s’adresse à des femmes qui lui ressemblent : des sexagénaires en forme et peu mises en valeur par la presse senior. Mais cette tendance éditoriale, fondée sur la seule popularité d’une personnalité de la télé, est un pari risqué.

Une enquête de Christine Lamiable pour La Revue des Médias, parue le 12 octobre 2022.


Nos actus de novembre 2022

Corde à sauter, squat, pompes, gainage. Aliyah encaisse sans broncher et sourit à l'idée de ce qui l'attend : «J’aime bien donner des coups», assure la gamine de 6 ans à Miren Garaicoechea qui, en reportage pour Libération, s'est immergée dans le Ring Olympique de Fosses (Val-d’Oise). Loin de l'image longtemps sulfureuse de la discipline, ce club de boxe attire de plus en plus d'enfants. On y loue une discipline qui défoule et permet de canaliser le stress du quotidien.

Ce dont les adultes ont bien besoin aussi, par les temps qui courent. Alors ce mois-ci, les Incos célèbrent le sport. Pas celui qui brasse des milliards dans des stades climatisés, mais celui «d'en bas», qui fait du bien au corps et à l'esprit. Assia Hamdi s'intéresse aux disciplines issues de la cour de récré, comme le double dutch, un dérivé de la corde à sauter. Son voyage à la rencontre des sports de grands enfants, paru dans le magazine L'Équipe, donne très envie de lancer une partie de chat (pardon, de chase tag).

Et parce qu'aux Incos, on n'est pas contre l'idée de «politiser le sport», Martin Fort retrace pour Politis l'histoire du premier mur d'escalade, construit en France en 1982 par trois professeurs d’EPS de Corbeil-Essonnes, un architecte militant et leurs élèves. Une utopie autogestionnaire bien éloignée de la marchandisation de ce sport aujourd'hui. Certes, le mur a l'air d’une chemise aux coudes rapiécés. «Ce n'est pas une voie pour être champion, admet l'un des profs, mais en revanche, tout le monde peut arriver en haut.»

Une belle leçon pour les ados, dont les émotions en forme de montagnes russes peuvent déstabiliser l'entourage, raconte Anne-Flore Hervé qui, dans Ouest-France, explique leurs comportements, comme le goût pour la prise de risques, à la lumière des neurosciences.

Il est aussi question d'épreuve, de corps et d'émotions dans l'interview de la chanteuse Rose que Christine Lamiable publie chez Santé Magazine. L'autrice de La Liste se confie sur son cancer du sein et souligne le peu de considération accordée à la santé mentale dans le processus de guérison. Et dans Libération, Christelle Granja donne la parole à une autre femme «en colère», Ghada Amer, célébrée par une rétrospective au Mucem. L'artiste franco-américano-égyptienne peint, brode, sculpte et dénonce depuis des décennies le regard de la société sur le corps des femmes.

Sur Mediapart, Audrey Chabal et Marion Esquerré nous parlent aussi de corps et d'inégalités. Alors que le gouvernement place l'emploi des personnes handicapées parmi ses priorités, les deux Incos racontent l'histoire de profs du CNED qui s'estiment poussés vers la sortie. L'établissement d'enseignement à distance est pourtant censé leur permettre de continuer de travailler… Mais son fonctionnement «taylorien» et sa quête de rentabilité laissent peu de place à l'humain.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets dans le reportage qu'Alexia Eychenne publie aussi chez Mediapart. Aux Pays-Bas, des dizaines de milliers de familles ont été ruinées par une politique de chasse aux prétendues fraudes sociales. Au cœur du dispositif, un algorithme aux relents xénophobes.

Pour souffler un peu et briller en société à la table des fêtes, heureusement que Clémence Levasseur s'est plongée pour Le Parisien magazine dans la saga de l'indémodable Petit Bateau. Créée en 1918, la marque a multiplié les inventions (culotte, body, encolure souple) et révolutionné le vestiaire des enfants avec des tenues confortables et résistantes. Parfait pour notre prochain match de dodgeball (une sorte de balle aux prisonniers).

La une du mois

Le 28 novembre, Philippe Labrosse a fait la une de L'Humanité avec son portrait du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez.

Les Incos sur les ondes

  • Dans son émission pour Fréquence Protestante, Ariane Dollfus a reçu deux anciens danseurs de l’Opéra, de deux générations différentes, pour échanger sur leurs expériences et nous plonger dans les coulisses d’un métier à l’avenir incertain.
  • Audrey Chabal était l'invitée de Zoom zoom zen, émission de France Inter présentée par Matthieu Noël, pour parler de son livre Souriez, vous êtes nudgé (Éditions du Faubourg). C'est à réécouter ici.

Bonne lecture, joyeuses fêtes et rendez-vous en 2023 !


Comment Petit Bateau a su rester au sommet de la vague

La marque, créée à Troyes en 1918, a révolutionné le vestiaire des enfants avec des tenues innovantes, confortables et durables. Malgré des vents contraires, elle a réussi à se renouveler.

Pour Le Parisien Week-end, Clémence Levasseur est revenue sur l'histoire de Petit Bateau. Un article paru le 26 novembre dernier, à lire ici.


En architecture, «les possibles du réemploi sont infinis»

Pionnier du réemploi, le collectif belge Rotor bataille au sein du très polluant secteur du BTP pour faire évoluer les pratiques. L’un de ses membres, Victor Meesters, défend un futur de l’architecture low tech et circulaire.

Un article de Christelle Granja publié sur Libération le 22 novembre 2022.


Lycée : la voie professionnelle ne veut pas être une voie de garage

Face à la réforme annoncée par Emmanuel Macron concernant la voie professionnelle, la totalité des syndicats sont mobilisés. Alors que le président souhaite augmenter le temps en entreprise des lycéens, les enseignants craignent que cela se fasse au détriment des enseignements généraux. Poursuite d’études, rattrapage scolaire ou simplement construction de futurs citoyens, ces cours sont un véritable enjeu pour le lycée professionnel.

Un article pour Politis.


Bourses étudiantes : vers la réforme d’un système « à bout de souffle »

Les syndicats étudiants critiquent le système actuel de bourses étudiantes qui exclut les classes moyennes. Alors qu’une concertation débute en vue d’une réforme, l’enjeu porte sur les moyens accordés.

Un article publié en octobre 2022 pour Alternatives Économiques.