Echos du monde, le magazine du CCFD-Terre Solidaire

Depuis le mois d'avril, l'Inco Audrey Chabal épaule la rédactrice en chef d'Echos du monde, le magazine trimestriel du CCFD-Terre solidaire. 

Réflexions sur les sujets et le chemin de fer, secrétariat de rédaction sur l'ensemble du magazine et rédaction d'articles, notamment pour les pages culture.

Dans le numéro d'été, de nombreux sujets sur l'Ukraine.

Echos du monde est disponible sur abonnement et en partie en ligne


Contre la pollution et ses inégalités, des citoyens européens réclament un "droit à l’air pur" pour tous

En Europe, la prise de conscience des inégalités sociales face à la pollution de l'air tarde à se traduire en politiques publiques, malgré l’implication des scientifiques et des citoyens pour analyser et faire connaitre les répercussions sur les populations les plus exposées.

Grâce à une bourse du EU Journalism Fund, Alexia Eychenne et la journaliste Michalina Kowol sont parties en reportage en Roumanie, en France, en Pologne et au Royaume-Uni, pour raconter les inégalités sociales générées par la pollution de l'air. Un premier article a été publié en mai 2022 sur le site Equal Times.


Jean-Luc Reitzer, député pendant 34 ans, prend sa retraite : « Il ne faut pas attendre de reconnaissance »

Après 34 ans passés à l'Assemblée nationale en tant que député du Haut-Rhin, Jean-Luc Reitzer (LR) ne se représente pas pour les élections législatives de 2022. Depuis 2017, Jérôme Lambert (PS), Guy Teissier (LR) et Jean-Luc Reitzer étaient les trois députés les plus expérimentés de l'hémicycle avec sept mandats consécutifs au compteur. Le premier se représente alors que les deux autres ont décidé de ne pas passer la huitième. Élu de la 3e circonscription du Haut-Rhin, maire de la ville d'Altkirch de 1983 à 2017, date à laquelle il a dû choisir entre ses deux mandats en raison du cumul désormais impossible, Jean-Luc Reitzer nous partage ses souvenirs. Et, pour les députés en devenir, ses conseils.

A lire sur le site du Journal du Dimanche.


Festival de Cannes: Les seniors font leur cinéma

Le 7e art n’est pas célébré qu’à Cannes. À l’occasion du mythique festival, plusieurs résidences pour personnes âgées Beausoleil lui rendent hommage. Reproduction d’affiches de films, séance photo et projection… L’occasion pour les pensionnaires de s’apprêter, et de beaucoup s’amuser ! Pour Le Parisien Week-end, Clémence Levasseur est allée découvrir les festivités à Levallois. Un article à lire ici.


Contre l'homophobie, la solidarité gagne du terrain

Les agressions, rejets et discriminations envers les personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, trans et intersexes) sont loin d’avoir disparu. Alors que le 17 mai est la journée mondiale contre l’Homophobie, Maxi fait le point.

Un article de Clémence Levasseur à lire dans le magazine Maxi paru le 16 mai 2022, à lire ci.

Crédit Photo: CC BhaktiCreative

 


La thérapie qui a changé ma vie

Consulter régulièrement un psychanalyste ou un psychiatre, peut amener à de grands bouleversements. Alors que la deuxième saison de la série "En thérapie" est diffusée actuellement sur Arte, quatre femmes nous confient comment leur existence a été transformée par un travail thérapeutique.

Un article de Clémence Levasseur a lire dans le dernier numéro de Marie France, paru début mai 2022, à lire ici.

Illustration : CC mohamed_hassan  Pixabay


Comment Waze est devenue l’alliée incontournable des automobilistes

Imaginée en Israël par un petit génie de la programmation, l’application de navigation est aujourd’hui utilisée dans 180 pays. Racheté par Google en 2013, ce GPS collaboratif et gratuit continue de tracer sa route grâce à une armée de bénévoles qui l’actualisent chaque jour.

Clémence Levasseur raconte l'histoire de WAZE dans un article paru le 6 mai 2022 dans Le Parisien Week-end, à lire ici.

 

Crédit photo : CC Pixabay SplitShire


Sur le divan : "vous avez vraiment des diplômes de psy?"

Par peur de retourner chez sa psy, Myriam, 33 ans, est allée en consulter un autre. C’était prendre le risque de se retrouver dans un environnement déstabilisant et face à un praticien aux « méthodes atypiques », en qui elle n’avait aucune confiance.

De 2016 à 2018, j’ai consulté une psychanalyste. Nous devions nous voir après la pause estivale, mais je ne l’ai jamais recontactée. Quand, deux ans plus tard, des angoisses sont apparues et que j’ai ressenti le besoin de reprendre un travail, il était clair que ce ne serait pas avec cette praticienne. Après quelques recherches sur Internet, je tombe sur un mec, un psychologue avec des « méthodes atypiques ». Sur le coup, ça me plaît !

J’arrive au rendez-vous et à la seconde où il ouvre la porte, j’ai un mouvement de recul.

Lire la suite sur Elle.fr 


Elles se mobilisent pour les Ukrainiens

Depuis le début des hostilités le 24 février dernier, indignés par les images du conflit, de nombreux français ont relevé leurs manches pour venir en aide à ce peuple opprimé. Trois d’entre eux nous expliquent pourquoi ils ont décidé de se mobiliser.

Une enquête de Clémence Levasseur parue dans Pleine Vie le 2 mai 2022, à lire ici.

Crédit photo : Cédric PIOCH/FNSPF