L’économie sociale et solidaire conjuguée au futur

Encore mal connue, l’économie sociale et solidaire (ESS) reste en butte à des préjugés tenaces. Mais elle commence à bénéficier de cursus universitaires et est devenue un pan très dynamique de l’économie. Et certains secteurs devraient avoir de forts besoins de recrutement.

Lire la suite


Compétences. Il y a aussi celles du savoir-être...

On les appelle des « soft skills », à la mode anglo-saxonne. Ces attitudes au travail relèvent du comportement plutôt que du savoir-faire technique. Les directeurs des ressources humaines en sont toujours plus demandeurs, mais attention à l’appréciation subjective qu’ils en ont.

Lire la suite


Erasmus+ : 30 ans et des ambitions pour la formation pro.

Erasmus, l’emblématique programme européen de mobilité pour les jeunes, est né en 1987. Les célébrations de ses 30 ans ont été lancées le 9 janvier à Paris, à l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Mais depuis 2014, Erasmus a encore gagné en portée, en agrégeant plusieurs autres programmes européens liées à l’éducation et la formation. Sous son nouveau nom, “Erasmus+”, il concerne désormais la formation initiale et professionnelle à tous les âges. Son enjeu, pour les prochaines années : développer la mobilité longue des apprentis (...)

Deux enquêtes et un interview composent ce dossier réalisé par Marion Esquerré pour le magazine bimensuel Inffo Formation du 1er février 2017 (à lire ici).


Jeunesse et travail : Les années d'école

Comment les collégiens et les lycéens se projettent dans leur avenir professionnel ? Comment se représentent-ils le monde du travail ? Le système d'orientation est-il bien équipé et adapté pour aider les jeunes à choisir la meilleure voie professionnelle pour eux ? Et l'apprentissage, tant loué par les pouvoirs publics, offre-t-il un cadre serein pour découvrir le monde du travail ? L'implication de l'Entreprise dans l'école peut-elle favoriser une meilleure insertion des jeunes dans le marché du travail ?

Marion Esquerré s'est interrogée sur les relations plus ou moins distantes que les adolescents entretiennent avec l'idée du travail, dans la première partie du hors-série d'hiver du magazine Social CE, ici.


Travail manuel, entre succès et préjugés

Les témoignages de cadres reconvertis dans l’artisanat ponctuent régulièrement les pages de magazines et reportages télévisuels. Pour autant, ces métiers peinent à se défaire des images négatives qui, depuis longtemps, en font une voie d’orientation par défaut chez les plus jeunes.

Lire la suite


Ces métiers qui ont toujours un sexe

Les femmes représentent 48 % de la population active, mais seulement trois familles de métiers (soit 5,5 % des emplois) sur 85 affichent un tel ratio. Malgré les efforts, les préjugés sexistes et les stéréotypes continuent à peser dans l’orientation et l’accès aux métiers. (...)

Cet article de Marion Esquerré pour la rubrique Emploi de l'humanité Dimanche du 12 janvier 2017 (à lire ici) a été cité à plusieurs reprises dans l'émission "Si tu écoutes, j'annule tout" (France Inter) du 13 janvier avec l'invitée du jour, la sociologue Dominique Méda (à partir de 44'30).


Système D : Mon employeur peut-il m'imposer de travailler moins ?

En raison d'une baisse d'activité, mon employeur peut-il m'imposer de travailler moins ?

Non, votre employeur doit au préalable obtenir votre accord. Car le changement de la durée de travail, si elle est inscrite dans votre contrat ou si ce changement a des conséquences sur votre salaire, correspond à une modification essentielle des termes de votre contrat. Si vous l’acceptez, vous devrez signer un avenant (...).

Marion Esquerré a répondu à cette question de lecteur en collaboration avec l'avocate Anne Denarnaud, pour la rubrique Système D du magazine Dossier familial du mois de janvier 2017 (à lire ici).

 


Maigre bilan des dispositifs d’aide au recrutement

Primes à l’embauche, CICE et exonérations de cotisations sont censés favoriser l’emploi en réduisant le « coût du travail ». Mais leur impact varie fortement selon les secteurs et ne dure pas longtemps.

Une analyse de Marion Esquerré pour la rubrique "Emploi" du magazine L'Humanité dimanche du 10 novembre 2016 : ici.


Chômage. La précarité, c’est bon pour le travail ?

Pôle emploi vit sur un postulat : un CDD, un temps partiel, un intérim permet de garder le contact avec le monde du travail et facilite le retour à un emploi durable. La convention d’assurance chômage incite financièrement les demandeurs d’emploi à accepter des petits boulots.

Lire la suite