Les serpents tuent encore

Fléau des pays pauvres, les morsures de serpent constituent l’une des maladies tropicales les plus négligées. En Inde, elles tuent plus que nulle part ailleurs dans le monde. Cobras, vipères et bongares pourraient aussi y avoir le pouvoir de soigner, à condition de lever les obstacles industriels, logistiques et culturels à la production des sérums.

Un article d'Alexia Eychenne et Rozenn Le Saint paru dans Le Monde diplomatique d'octobre 2021.


En Afrique du Sud, de la lutte contre l’apartheid aux drames de la pollution

Les habitants de Sharpeville, township historique d’Afrique du Sud, sont malades de la pollution de l’air et de la contamination des eaux. La faute au trio industriel ArcelorMittal-Sasol-Eskom, mais aussi à la faillite de l’État et à une pauvreté endémique.

Un article paru dans Mediapart le 20 décembre 2020 à lire ici.

 


Les mareyeuses d’Abidjan en lutte contre la pêche industrielle

En Côte d’Ivoire, la politique de grands travaux du président Alassane Ouattara, qui commence un troisième mandat très contesté, se traduit par le « déguerpissement » de nombreux habitants pauvres et travailleurs informels. Grâce à leur lutte, les vendeuses de poisson (mareyeuses) du port de pêche d’Abobo-Doumé ont évité ce triste sort.

Un article paru dans Reporterre le 20 novembre 2020 à lire ici.


Les lourds effets collatéraux du Covid en Afrique

En perturbant les campagnes de vaccination et l’action des ONG, la pandémie aggrave d’autres crises sanitaires déjà présentes. Les conséquences sanitaires et socio-économiques pourraient être pires que l’épidémie elle-même pour les pays en voie de développement

Le Figaro 

 

 


causette bangladesh covid19

Covid-19 : au Bangladesh, les oubliées de la “fast fashion”

Au Bangladesh et dans d’autres pays producteurs de textile, des millions d’ouvriers, en majorité des femmes, se retrouvent démunis à la suite de commandes annulées ou suspendues par des marques occidentales. Une nouvelle preuve de leur extrême vulnérabilité face à ces donneurs d’ordre.

 

Un article d'Alexia Eychenne publié en août 2019 sur le site de Causette.

 

Crédit photo : Sommolito Garment Sramik Federation

Médecins du monde fête ses 40 ans

 

Tenant dans son bec un rameau d’olivier, symbole de la paix, une colombe sur un fond bleu forme une croix blanche, représentant la médecine et les soins. Voilà le logo de l’association Médecins du Monde. Et il résume parfaitement son action : soigner les populations les plus vulnérables, témoigner des atrocités lors des conflits armés et se battre obtenir une meilleure santé pour tous. Alors qu’elle fête l'ONG fête ses 40 ans en 2020, Clémence Levasseur revient sur son histoire, son action et ses défis à venir.

Un article paru dans Maxi sorti le 27 juillet 2020, à lire ici.


Un lobbying religieux contre le vaccin anti-HPV au Kenya

Dans ce pays d'Afrique de l'Est, le vaccin contre les papillomavirus humains fait peur à une opposition religieuse farouche. Avec en tête, l’association des médecins catholiques.

Le Figaro 

 

Crédit photo : Nicolas Gillot


Au Sénégal, le combat contre le cancer du col de l’utérus pollué par les «antivax»

La défiance des Français vis-à-vis du vaccin contre les papillomavirus humains (HPV) s’exporte en Afrique, ainsi que les intox diffusées par des médecins français autour de ce vaccin.

Le Figaro 

 

Crédit photo :  Nicolas Gillot


En Floride, les riches n’auront pas les pieds dans l’eau

Les eaux montent, à Miami. Comme les prix des « condos » de luxe faits pour résister aux ouragans ou de l’immobilier populaire, plus en hauteur, vers lequel se ruent les plus aisés. Gentrification classique ou prise de conscience du réchauffement ? Qu’importe ! « Dans cent ans, prédit un promoteur, toute la ville sera sous l’eau ! »

Une enquête de Laura Raim parue en mai 2020, à retrouver sur le site du Monde diplomatique.