Et si vous recrutiez un « responsable du bonheur » ?

Et si vous recrutiez un « responsable du bonheur » ?

Née dans la Silicon Valley, la fonction de « chief happiness officer » fait des émules en France. Objectif : contribuer à ce que les salariés arrivent au travail avec le sourire… et le conservent toute la journée.   Article de Jean-Marc Engelhard paru dans le supplément Economie du Parisien du 9 janvier 2017.

Née dans la Silicon Valley, la fonction de « chief happiness officer » fait des émules en France. Objectif : contribuer à ce que les salariés arrivent au travail avec le sourire… et le conservent toute la journée.

 

Article de Jean-Marc Engelhard paru dans le supplément Economie du Parisien du 9 janvier 2017.