Ni noirs ni blancs, les «Coloured», grands oubliés de l’Afrique du Sud post-apartheid

Dans les anciens townships « coloured » du Cap, les habitants subissent le chômage, l’addiction aux drogues et la violence des gangs. À la veille des élections du 8 mai, certains habitants sont tentés par des discours aux relents antinoirs. D’autres s’organisent pour protéger leur communauté et combler l’absence de l’État.

 

Un article paru dans Mediapart le 5 mai 2019 à lire ici.