L’écologie doit-elle protéger ses mots ?

Transition énergétique, développement durable… certains mots de l’écologie ont été récupérés par les cercles technocratiques et fait le lit de l’opportunisme politique. Pour autant, si un désir de radicalité semble émerger, chercher la pureté sémantique ou argumentative ne mène-t-il pas également dans l’impasse ?

Un article de Matthieu Jublin à lire dans le numéro 45 de Socialter d’avril-mai 2021.