Geneviève Azam : « Les destructions écologiques rompent le cycle du don »

Pour illustrer l’impact des activités humaines sur la biosphère, le concept de dette écologique est de plus en plus convoqué. Mais de quoi parle-t-on vraiment ? L’économiste Geneviève Azam retrace l’histoire complexe d’une notion sujette à de multiples interprétations et en analyse les effets sur notre relation au monde, entre fantasme de la monétisation et prise en compte des limites terrestres.

Une interview de Matthieu Jublin parue dans le numéro 42 de Socialter.