En Afrique du Sud, de la lutte contre l’apartheid aux drames de la pollution

Les habitants de Sharpeville, township historique d’Afrique du Sud, sont malades de la pollution de l’air et de la contamination des eaux. La faute au trio industriel ArcelorMittal-Sasol-Eskom, mais aussi à la faillite de l’État et à une pauvreté endémique.

Un article paru dans Mediapart le 20 décembre 2020 à lire ici.