Sénégal : une série TV pour les droits des femmes

  • octobre 25, 2017

#Arte Reportage

Pour Arte Reportage, Sophie Boutboul et Vincent Kelner ont co-écrit un documentaire sur la série panafricaine « C’est la vie ».

C’est sans doute le plus grand succès télévisé de ces dernières années en Afrique de l’Ouest. « C’est la vie », feuilleton sénégalais en partie financé par les Nations-Unies, rassemble chaque soir, depuis 2014, des centaines de milliers de téléspectateurs autour de la vie d’un centre de santé basé à dans un village imaginaire d’Afrique de l’Ouest. La deuxième saison a été tournée à l’été 2017 et une troisième est déjà annoncée.

Pourtant, les thèmes abordés sont difficiles : IVG, viol, maltraitance médicale… Les scénaristes explorent à chaque épisode les tabous de la société africaine, dans le but de faire évoluer les mentalités et peut-être un jour, les lois.

Car au Sénégal comme dans une grande partie de l’Afrique de l’Ouest, les pratiques traditionnelles de mutilation perdurent. Les jeunes ne reçoivent peu d’éducation sexuelle et les grossesses non désirées dans le cadre de mariage forcés notamment sont encore fréquentes. L’avortement, lui, est la plupart du temps interdit.

A l’écran comme en dehors, toute l’équipe de la série s’implique quotidiennement contre les violences faites aux femmes. Des émissions radio de libre-antenne servent de relais à la série et dans les villages, des projections publiques réunissent les familles. De leur côté, la plupart des actrices sont devenues des ambassadrices de la cause des femmes et, dès les tournages terminés, tentent de sensibiliser leur entourage.

Author

Sophie Boutboul

Journaliste

Journaliste indépendante, Sophie Boutboul travaille sur les violences faites aux femmes et les discriminations en France, mais aussi en Afrique et en Amérique Latine. Elle collabore avec Le Monde, Le Monde Diplomatique, Mediapart, Paris-Match, Arte Reportage sur des sujets société, santé et environnementaux.