Les News des Incorrigibles – Mai 2018

Les News des Incorrigibles – Mai 2018

Audrey Mikaëlian est en train de finir la réalisation d’un documentaire de 90 minutes sur la recherche de la vie dans l’espace. Intitulé «Sommes-nous (vraiment) seuls dans l’univers ?», il sera diffusé en prime time sur C8 courant juillet. Par ailleurs, elle clôt le jeudi 7 juin sa formation à l’Institut des hautes études pour la science et la technologie et elle a super kiffé !

Pour Le Parisien Week-end, Clémence Levasseur a visité la première ferme bio de Paris, installée dans un ancien parking souterrain du quartier de La Chapelle, et a enquêté sur le retour de la consigne annoncé par le gouvernement. Pour Maxi, elle s’est intéressée aux sportifs de plus de 60 ans qui continuent la compétition et aux bénévoles de la Prévention routière. Elle revient tout juste de l’île Tenerife où le magazine Marie France l’a envoyée découvrir le Walking Festival, rendez-vous incontournable des mordus de randonnée.

Eric Delon vient de sortir une enquête sur la gestion de sa présence sur les réseaux sociaux professionnels dans L’Usine Nouvelle. Pour Le Parisien Week-End, il vient de réaliser un reportage à Goa, en Inde, qui sortira courant juin. Pour Les Echos Week-End, il est en train d’achever une enquête sur le triathlon et une autre sur le «slow tourisme». Enfin, il va animer plusieurs tables rondes lors du Forum Expat’ organisé par Courrier International les 5 et 6 juin prochains.

En mai, Sophie Boutboul a publié dans Le Monde un reportage dans le premier groupe de parole consacré aux victimes de violences sexuelles dans l’enfance ayant subi une amnésie liée aux traumatismes, menant à un effacement partiel ou total des faits dans la mémoire.

Pour Phosphore, Assia Hamdi a réalisé un focus sur l’histoire des gestes techniques du football, en kiosque à l’occasion de la Coupe du Monde. A Marrakech, elle a aussi suivi les jeunes de l’équipe de France scolaire engagés dans la Gymnasiade, compétition scolaire sportive internationale. Dans le prochain Marie-Claire, Assia raconte l’histoire de quatre femmes pionnières à leur poste dans le football masculin. Enfin, elle a collaboré au numéro 1 de la nouvelle revue des Cahiers du Football, avec une interview sur l’évolution de la réalisation télévisée des matches de football.

Constance Decorde a réalisé début mai un reportage dans une agence HSBC à Melun, pour un film photographique. Elle s’est ensuite rendue à Lyon pour la session #2 du prix Mentor, pour lequel elle était finaliste ; elle y a présenté son reportage documentaire «Iqrit : going back home» réalisé en Israël, sur la lutte d’une communauté d’arabes israéliens chrétiens pour revenir habiter chez eux. Elle a ensuite travaillé à Cannes sur toute la durée du festival.

Alexia Eychenne continue de suivre la mobilisation contre la réforme de la SNCF dans la série «Cheminots», publiée chez Les Jours. Plusieurs de ses articles sont aussi en kiosque ce mois-ci. Dans Causette, un reportage en Irlande du Nord, où l’avortement reste interdit dans la plupart des cas. Dans Le Monde diplomatique, un article sur le coût humain des licenciements à l’usine Goodyear, quatre ans après la fermeture de l’usine. Et dans le nouveau hors-série de Socialter consacré au «zéro déchet», un papier sur le développement de la tarification incitative, qui incite les particuliers à réduire le volume de leurs déchets.

Anne-Laure Lemancel fait toujours résonner la musique : sur RFI Musique (interview de Marc Lavoine, Cœur de Pirate, Delgres…), sur Tracks Arte (portrait d’un chamane de Sibérie), dans Marie France (sélection musicale). Elle publie sa première nouvelle sur le Maloya, la musique de l’île de La Réunion dans WIP, la revue de création littéraire contemporaine, éditée par le Pitch Me. Et prépare un documentaire sur Jazz in Marciac : l’histoire d’une bourgade qui swingue, en plein cœur du Gers. En parallèle, elle réalise un reportage avec le photographe Vincent Jarousseau pour Phosphore sur Socrate, un système d’aide aux devoirs assurés par les lycéens. Et sillonne toujours la banlieue – vous retrouverez plusieurs de ses articles/ reportages dans le Canal de Pantin et la Revue d’Est Ensemble… Des territoires qui bougent !

Ariane Dollfus revient de Milan où elle a fait une conférence sur Noureev à l’Institut Français, ainsi qu’un reportage à la Scala dont le ballet est dirigé par un Français. Et elle repart à Moscou pour intervenir dans un colloque sur Marius Petipa, et aussi faire quelques interviews. Elle a fini un sujet pour Ballroom sur «Mai 68 et la danse». Elle continue ses portraits et actus pour Paris Match, et ses rubriques habituelles dans Management et Paris Capitale.