La fin du cauchemar

La fin du cauchemar

Pour 5 % de la population, sommeil rime avec mauvais rêves. Un trouble souvent handicapant. Mais une technique existe qui peut y remédier. Le Pr Isabelle Arnulf, neurologue et chef du service des pathologies du sommeil à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), et le Dr Élisabeth Groos, psychiatre dans ce même service, nous l’expliquent.

Une enquête de Christine Lamiable parue dans Tribune Santé en juillet 2017.

Crédit photo : Reflected Serendipity.