Assurance connectée : dangers et opportunités

Assurance connectée : dangers et opportunités

WEB. Pay how you drive d’Allianz, Vitality de Generali, Modulango d’Axa, avec les objets connectés ces assurances à géométrie variable changent de prix en fonction du comportement des clients. Elles préfigurent une assurance sur-mesure, quitte à sacrifier la mutualisation et à ouvrir les portes à une nouvelle concurrence. Pour ne pas se faire ubériser, les assureurs misent aussi sur le big data : un ami historique qui ne lui veut pas toujours du bien.

Pour l’Usine Digitale, Sophie Eustache a mené l’enquête auprès des acteurs du secteurs : assureurs, fabricants d’objets connectés et expert. Réunis au sein du dossier « Assurrance 4.0 : une alliance risquée avec les objets connectés » publié mardi 19 avril, plusieurs articles analysent les défis que doivent relever les assurances pour faire face à cette révolution numérique.